Monument aux morts
Cliquez sur un lien ci-dessous pour aller à la rubrique recherchée

Décision d'ériger un monument

Délibération de Conseil Municipal du 18 mai 1921

Délibération de Conseil Municipal du 11 juin 1921

Le monument en cours de construction

Inauguration le 9 octobre 1921

La décision d'ériger un monument commémoratif aux soldats morts pour la France
lors de la grande Guerre 1914/1918 a été prise en
délibération de Conseil Municipal le 18 juin 1919

Le Conseil municipal
Sur la proposition de Mr le Maire
Décide, en principe l’érection à La Chapelle sous Dun d’un monument commémoratif aux soldats Morts pour la France
Et nomme comme membres du Comité chargé de recueillir les fonds et faire toutes les démarches utiles
MM Trouillet François,propriétaire cultivateur à Dreuillin
Vernay Claude, fermier à Thel
Odin Jean, propriétaire cultivateur à Thel
Coutelen Louis directeur des mines à la Croisette
Augagneur J M Auguste desservant au bourg
Dubost Claude fermier aux Béraudières

Délibération de Conseil Municipal du 18 mai 1921

Le Conseil municipal
Vu la délibération en date du 8 juin 1919 décidant en principe, l’érection d’un monument commémoratif aux Morts
de la guerre et à l’ouverture dans la commune d’une souscription publique en faveur du dit monument.
Vu le croquis du monument
Vu le montant actuel des ressources à y affecter, lesquelles s’élèvent à
Souscription publique ...................................................................................11 200 fr
Subvention de la commune .............................................................................2 000 fr
                                                      Total .…..........................................13 200 fr
Vu le devis estimatif de la dépense,lequel s’élève à ….............................15 184 fr 
D’où un déficit de .............................................................................................1984 fr
Décide
Que la souscription publique en faveur du monument reste ouverte jusqu’à ce que une somme suffisante soit recueillie.
Que le monument sera érigé sur l’unique place publique de la commune, lieu du bourg. Approuve le devis du monument.
Et prie Monsieur le Préfet de bien vouloir accorder à la commune le La Chapelle sous Dun, sur fonds de l’État,
une subvention aussi élevée que possible.

Délibération de Conseil Municipal du 11 juin 1921

Séance du 11 juin 1921 à 8 h du soir
Présents: Lachize, Bachelet, Dufy,Forest, Labrosse, Puillet, Labarge, Morel, Grandjean.
Absents: Vernay et Thévenet
Le Conseil Municipal,
Vu la délibération en date du 8 juin 1919 et du 8 mai 1921 relative au monument à élever aux soldats de la
commune morts pour la France,
Considérant que la dépense du monument s’élève à . 15 184 fr
Qu’au 8 mai 1921 les ressources s’élevaient à .............13 200 fr
D’où un déficit de ...............................................................1 984 fr
Considérant qu’un nouveau don de 500 fr vient d’être fait en faveur du monument
Que le déficit n’est plus que de 1 484 francs
Vote au profit du monument la dite somme de 1 484 fr
Et dit que cette somme sera inscrite au budget supplémentaire de 1921.

Le monument en cours de construction


Inauguration le 9 octobre 1921

L’an mil neuf cent vingt un, le neuf octobre, à trois heures du soir, la cérémonie d’inauguration du monument élevé
aux enfants de La Chapelle morts pour la France a eu lieu sous la présidence de Mr le Sous-Préfet de Charolles
assisté de M Grandjean maire, MM les conseillers municipaux, MM les membres du Comité du monument.
Les Pupilles de la Nation, la Société des anciens combattants, la Société des Secours Mutuels, les enfants des écoles
et une foule nombreuse assistait à la cérémonie.
La fanfare de la Clayette prêtait son gracieux concours à cette fête.
Après l’exécution de Marseillaise, des discours furent prononcés par M Coutelen, président du Comité du Monument,
par Mr Grandjean Maire, par Mr le Sous-Préfet, par Mr gay ancien combattant, par Mr Bouteculet instituteur.
L’appel des morts fut fait par Mr Martin François ancien combattant mutilé.